Qu’est-ce qu’une lagune ?

etang-de-vic_0

Une lagune est une étendue d’eau peu profonde séparée de la mer ou de l’océan par un cordon de terre. Ce cordon littoral se modifie continuellement selon la houle et les marées. La lagune peut être en lien avec la mer via un fleuve, une passe d’eau appelée grau, ou par une nappe souterraine selon la perméabilité du cordon de sable.

Les lagunes furent utilisées par les hommes préhistoriques, car elles contiennent de nombreux poissons dont certains qui ne vivent que dans ce milieu aquatique particulier. Elles ont également un rôle écologique et de tampon (en retenant ou en régulant des arrivées d’eau).

Il y a quatre types de lagune : ouverte (donnant sur la mer, vidangée à marée basse), fermées (moins salées), semi-fermées (les canaux peuvent être bloqués), estuariennes (le courant fluvial s’ajoute aux marées).

On trouve des lagunes au bord des mers n’ayant pas ou peu de marées. En France, elles se trouvent dans la région méditerranéenne. On connaît la célèbre lagune de Venise, en Italie. En Espagne, on parle de la Mar Menor, surnommée « la plus grande piscine d’Europe ».

Pour développer, on peut s’intéresser à la gestion d’une lagune, comme en Languedoc-Roussillon : Ici !

C’est quoi, Venise au XVIe siècle ?

venise-15eme-siecle

Venise, avant le XVIe , est une République puissante. Elle a annexé des territoires et des places commerciales de la Méditerranée jusqu’à l’Orient. La République fait partie d’un réseau commercial important, le plus vaste et le plus étendu de son époque. Les galères vénitiennes sont les plus efficaces et permettent une omniprésence de leurs marchands.

Au XVe siècle, elle affronte les autres cités italiennes comme Gênes, Rome, Naples, Milan et Florence. Les cités se battent pour dominer l’Italie, jusqu’à l’entrée en lice des puissances européennes comme la France. Venise est menacée par des alliances visant à sa chute, mais elle tient bon. Elle reste l’un des seuls Etats non conquis, mais le changement de centre de gravité du commerce-monde va diminuer sa puissance.

Il y a deux raisons au déclin de Venise. Tout d’abord les routes commerciales se déplacent, de sorte qu’elles vont de la Mer Méditerranée à l’Océan Atlantique. Elle perd donc sa place de grand port européen. Ensuite, elle doit faire face aux états militaires que sont la France et l’Espagne. Par ailleurs, l’Empire ottoman voisin prend ses possessions sur la route du Levant et en Grèce. Cette perte commerciale bascule en conséquence dans l’exploitation des terres, à laquelle se rajoutent des épidémies de peste.

Dans le même temps la ville développe ses arts : peinture, architecture, sculpture,…Les peintres comme le Titien, les Bellini, Le Tintoret, Véronèse produisent des œuvres ; des villas en style Renaissance suivent le cours du Grand Canal.